Atelier d’Arts plastiques

Depuis des millénaires, l’écriture est un moyen de communication :
d’abord des pictogrammes (dessins) puis des tablettes d’argile
humide (écriture cunéiforme).
En 3200 avant JC, les Egyptiens utilisent les hiéroglyphes (dessins
figuratifs) puis utilisent le papyrus comme support
De nos jours, on utilise l’ordinateur, mais aussi par exemple le
« graff » comme moyen de communication artistique
A notre tour, nous allons inventer notre propre écriture, nos
lettres, nos signes, en réalisant des productions artistiques et en
nous amusant librement.
Atelier gratuit pour les 8 à 12 ans

Atelier d’Arts plastiques
avec Marie-Paule Guimier et l’association ACL
26 et 27 octobre 2017
14 h / 17 h
à la médiathèque de St Paul le Jeune
« L’écriture est création »

Publicités

Mois de la bande-dessinée

En avril ne te découvre pas d’un fil ! La science-fiction et la bande-dessinée sont à l’honneur ce mois-ci.

Vous pourrez consulter plus 150 nouvelles BD, ainsi qu’une exposition consacrée à la création d’une BD.

Attention : 50 BD sont à consulter sur place (prêt de la BDP dans le cadre de l’exposition)

Espace aménagé au fond de la médiathèque.

Bonne lecture

 

Printemps des poètes : les Afriques

« Le printemps des poètes » à St Paul le Jeune

du 4 au 19 mars
avec la médiathèque et ACL

 

Samedi 11 mars 18 h 30 au Dolmen 

Apéritif en poésie avec les Carmagnoles

participation « au chapeau »

Vendredi 17 mars 20 h 30  salle des fêtes

  Chants pirogue : Gerard Pitiot

(entrée 5 euros)

Exposition des créations des scolaires


Programme complet et  « surprises poétiques »
chez tous les commerçants du village
et à la médiathèque

Agenda du réseau des bibliothèques de la Communauté de Communes

Le réseau des bibliothèques de la Communauté de Communes des Vans en Cévennes

Reprise des BB lecteurs

Les « bébés lecteurs » c’est, le temps d’une comptine, d’une chansonnette… une présentation de livres  et des lectures pour les tout petits de 6 mois à 3 ans accompagnés d’un adulte. C’est aussi le plaisir de rencontres très conviviales autour des bébés.

Cette animation est proposée à la médiathèque depuis plus de 5 ans, le premier mardi du mois (hors vacances scolaires). En sommeil le dernier trimestre 2016, elle a repris le 10 janvier.

Ce mardi 10 janvier,  Tao, Lola, Manolo, 3 habitués des « BB lecteurs » et leurs mamans, Isabelle et Elisabeth, animatrices bénévoles, nous étions tous heureux de nous retrouver pour cette première séance «  BB lecteurs » depuis juin.

Nous attendions Paul, 6 mois, mais il a choisi de prolonger sa sieste du matin …. « Lecture-spectacle » d’un bel album sur la lune, grâce à un décor de la BDP, puis les mamans ont découvert d’autres ouvrages avec leurs bébés ; enfin nous avons prolongé le plaisir de la reprise avec jus de fruit et petits gâteaux

Prochaines séances

mardi 7 février et mardi 7 mars, à 10 H 30, à la médiathèque,

tous les bébés de 6 mois à 3 ans y sont les bienvenus.

Toutes les animations à la médiathèque sont

GRATUITES

Assemblée générale d’ACL

L’assemblée générale d’ACL à eu lieu le

Jeudi 15 décembre 2016 à 18 heures

à la médiathèque de St Paul le jeune

Ordre du jour :

  • Rapport d’activité
  • Bilan financier
  • Projets  2017
  • Renouvellement des membres

Un pot de l’amitié aura lieu a eu lieu à l’issue.

Les animations de 2017 :

  • le printemps des poètes,
  • les bébés lecteurs,
  • les contes sous les étoiles,
  • les essayages,
  • le mois du documentaire,
  • l’atelier de l’année,
  • le marché de Noël.

Nous vous invitons à nous aider en participant à l’animation et l’organisation de ces manifestations.

Le Off du Mois du documentaire

animation-sous-forme-datelier-a-la-sensibilation-du-yoga-002ACL et le réseau lecture publique ont organisé une conférence-débat à la suite de la diffusion du documentaire « Breathe » (mois du documentaire) sur Saint Paul le Jeune, le vendredi 4 novembre dernier.
Une centaine de personnes avaient fait le déplacement.

Un atelier a été organisé le samedi 5 novembre 2016.

Une douzaine participants ont pratiqué des exercices de Yoga avec les conseils bienveillants de Sylviane Vincent et de Brigitte Moreau.

conference-debat-suite-a-la-projection-005Saluons la présence de Brigitte Moreau, Jean-Michel Khury, Sophie Leclerc, Isabelle Terlez, Amina Er Rami, Marie-Noëlle Gosset, Françoise Mouchet, Michelle Solignac, Elisabeth Nau, Jean-Luc Rio.

La séance a débuté sur des tapis (ou des chaises) par des pratiques douces de respiration et de postures. Elles ont été ensuite pratiquées devant une table et accompagnées des explications et des stratégies développées en milieu scolaire.

Brigitte Moreau a par la suite proposé un exercice de yoga des yeux particulièrement intéressant.

Nous adressons une immense gratitude à l’attention de ces deux intervenantes bénévoles et bienveillantes.

p1100695Sylviane Vincent :

Je pratique le Yoga depuis 10 ans et donne des cours adultes au sein d’une association de manière hebdomadaire depuis 8 ans. Formée aussi au Yoga enfants, j’ai encadré quelques stages avant de mettre en œuvre un projet au sein de l’éducation nationale. Professeur d’anglais depuis 17ans, je coordonne pour la 8ième année un projet Yoga au collège dans le cadre des expérimentations pédagogiques (cf. site expérithèque). Je transferts et intègre au sein de la classe certaines techniques apprises sur les tapis pour obtenir une ambiance paisible et sereine en classe, plus de concentration lors des activités pédagogiques, une meilleure mémorisation lors des apprentissages, une meilleure gestion du stress lors des évaluations, et une meilleure gestion des émotions chez les élèves lors de situations déstabilisantes. 80% d’entre eux disent réutiliser les techniques de yoga en dehors de la classe, voire du collège. J’ai participé à un laboratoire d’innovations pédagogiques pendant 1 an et je suis intervenue en tant que formatrice dans un collège REP+ de Marseille pour aider à la mise en place d’un projet similaire. Cette année, j’ai accepté d’intégrer un groupe de recherche académique sur les apprentissages dans le cadre des neurosciences où je serai référente concernant le Yoga en classe.

p1100696Brigitte Moreau:

Je pratique le yoga depuis 20 ans et je l’enseigne depuis 12 ans, dans un cours privé, à l’ASPTT de hyères. J’ai aussi enseigné le Yoga au STAPS et au SUAPS de l’Université de Toulon. Professeur et pendant un temps inspectrice en technologie, j’ai participé à une expérimentation utilisant les techniques de Yoga au collège (cf.article) http://www.educ-yoga.com/experimentation-au-college/. Depuis cette expérience j’intègre régulièrement 5mn de yoga dans mes cours dès que le besoin s’en fait sentir au grand plaisir des élèves qui disent appliquer ces petits exercices dans leur vie et en ressentir des bienfaits. Mon site personnel: http://natha-yoga-reiki.fr/

Toute notre gratitude à ces deux intervenantes de qualité et ayant beaucoup de cœur.

Contacts :

Mois du film du documentaire à St Paul le Jeune

bannie_res_mois_du_doc_2016_1000x150-1

« Breathe, un souffle de liberté » de Stéphane Haskell

Vendredi 4 novembre 2016 à 20h30, Salle des fêtes de St Paul le Jeune

breathe« Un jour, un homme sage m’a dit : tomber, c’est humain, se relever, c’est divin. »

S’il ne saisit pas instantanément le sens de la phrase, Stéphane Haskell l’apprendra à ses dépens le 6 mars 2007.

Ce soir-là, le photojournaliste est victime d’une hernie discale foudroyante qui lui paralyse les jambes et le contraint à porter une sonde urinaire.

On l’informe qu’il ne pourra plus jamais marcher.

« Je suis passé à deux doigts de la paralysie générale. »

De douloureuses opérations et une ­interminable rééducation plus tard, il part en Allemagne — désespéré — à la rencontre de Thérèse Poulsen, professeur de yoga qui envisage sa discipline comme « la psychothérapie de l’esprit et du corps ». Une révélation. Pour la première fois depuis quatre ans, le quadragénaire ressent à nouveau l’énergie circuler dans son corps meurtri et découvre une voie de guérison alternative.

breathe2-1467284725Ce documentaire cathartique accompagnera son lent basculement du calvaire à la lumière. Tourné en caméra subjective entre l’Europe, l’Amérique, l’Inde et l’Afrique, il croise la route de nombreux malades sauvés par le yoga. Ce voyage intérieur va non seulement le rendre à lui-même, mais aussi l’ouvrir au monde. Voyageant aux quatre coins de la terre, il rencontre des êtres fascinants dans les régions isolées de la planète dont leur vie a été sauvée par le Yoga.

Un fascinant voyage intérieur vers l’éveil.

s-haskell-1467297525Stéphane Haskell, photographe et réalisateur, nous raconte sa propre histoire et nous offre grâce à ces images un étonnant voyage. De l’Afrique à la Chine en passant par l’Inde et les États-Unis, il se trouve au cœur des civilisations et des cultures traditionnelles avec comme seul fil conducteur : le Yoga. Ce voyage et ces rencontres extraordinaires vont l’emmener au-delà de ses limites en lui permettant de continuer son combat pour le bien-être et nous faire découvrir la force de cette pratique millénaire.

Il souhaite en faire un long métrage avec l’aide de tous (Kiss Kiss Bank Bank).
Ce documentaire de 52 mn sera diffusé dans le cadre du mois du documentaire organisé par le Réseau de lecture publique et financé par la communauté de communes du pays des Vans en Cévennes.

Nous aurons l’honneur et l’avantage d’accueillir Sylviane Vincent, enseignante à Gardanne, protagoniste du film.

De nombreux ouvrages seront à votre disposition à la médiathèque de St Paul le Jeune.

Il sera suivi d’un débat autour des pratiques alternatives en présence de :

  • Sylviane Vincent (enseignante de Yoga et d’Anglais)
  • Jean-Michel Kuhry (enseignant de Yoga iyengar)
  • Corinne Barthélémy et Brigitte Moreau enseignantes pratiquant le yoga en milieu scolaire
  • Amina Er Rami (enseignante de Qi Gong)
  • Marie-Noëlle Gosset (musico-thérapeute) et bien d’autres surprises.

 

 

Le coin des lecteurs

Le garçon / Marcus Malte

710st1ip04lIl n’a pas de nom. Il ne parle pas. Le garçon est un être quasi sauvage, né dans une contrée aride du sud de la France. Du monde, il ne connaît que sa mère et les alentours de leur cabane. Nous sommes en 1908 quand il se met en chemin – d’instinct. Alors commence la rencontre avec les hommes : les habitants d’un hameau perdu, Brabek l’ogre des Carpates, philosophe et lutteur de foire, l’amour combien charnel avec Emma, mélomane lumineuse, tout à la fois soeur, amante, mère. « C’est un temps où le garçon commence à entrevoir de quoi pourrait bien être, hélas, constituée l’existence : nombre de ravages et quelques ravissements. » Puis la guerre, l’effroyable carnage, paroxysme de la folie des hommes et de ce que l’on nomme la civilisation. Itinéraire d’une âme neuve qui s’éveille à la conscience au gré du hasard et de quelques nécessités, ponctué des petits et grands soubre-sauts de l’Histoire, le Garçon est à sa façon singulière, radicale, drôle, grave, l’immense roman de l’épreuve du monde. (Amazon)

Laëtitia / Ivan Jablonka

41bde2bhfeulDans la nuit du 18 au 19 janvier 2011, Laëtitia Perrais a été enlevée à 50 mètres de chez elle, avant d’être poignardée et étranglée. Il a fallu des semaines pour retrouver son corps. Elle avait 18 ans. Ce fait divers s’est transformé en affaire d’Etat : Nicolas Sarkozy, alors président de la République, a reproché aux juges de ne pas avoir assuré le suivi du « présumé coupable », précipitant 8 000 magistrats dans la rue, en février 2011. Mais Laëtitia Perrais n’est pas un fait divers. Comment peut-on réduire la vie de quelqu’un à sa mort, au crime qui l’a emporté ? Pendant deux ans, Ivan Jablonka a rencontré les proches de la jeune fille, sa soeur jumelle, ses parents, ses amis, les responsables des services sociaux, ainsi que l’ensemble des acteurs de l’enquête, gendarmes, juges d’instruction, procureurs, avocats et journalistes, avant d’assister au procès du meurtrier, en octobre 2015. De cette manière, Ivan Jablonka a pu reconstituer l’histoire de Laëtitia. Il a étudié le fait divers comme un objet d’histoire, et la vie de Laëtitia comme un fait social. Car, dès sa plus jeune enfance, Laëtitia a été maltraitée, accoutumée à vivre dans la peur, et ce parcours de violences éclaire à la fois sa fin tragique et notre société tout entière : un monde où les femmes se font harceler, frapper, violer, tuer. Ivan Jablonka poursuit son projet d’exploration des frontières entre littérature, histoire et sciences sociales. Ce livre est une expérience d’écriture autant qu’une enquête, destinée à rendre à Laëtitia sa singularité et sa dignité.(Amazon)

Chanson douce / Leïla Slimani

41eu2brusahlLorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d’un cabinet d’avocats, le couple se met à la recherche d’une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l’affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu’au drame. A travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c’est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l’amour et de l’éducation, des rapports de domination et d’argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.

Le polar de l’été : Ne pars pas sans moi/Gilly Macmillan

41hks2bif0cl-_sx310_bo1204203200_1Par un joyeux dimanche, Rachel et son petit garçon de 8 ans se promènent en forêt. Désirant plus que tout être une bonne mère, et soucieuse de l’indépendance et de l’autonomie de son enfant, Rachel l’autorise à partir quelques mètres devant elle pour aller jouer. Arrivée au bout du chemin, l’angoisse la saisit : Ben a disparu.
Après une conférence de presse catastrophique, médias et réseaux sociaux se déchaînent. Pour eux, Rachel est responsable de la disparition de son enfant. Pourquoi n’a-t-elle pas veillé sur lui ? Comment se fait-il qu’elle ait du sang sur les mains ? Pendant que la police se lance dans une véritable course contre la montre pour retrouver Ben, Rachel se débat entre la culpabilité, le désespoir et la peur.
Rongée par le doute, assaillie par la violence de ceux qui la croient coupable et tandis que la moindre de ses certitudes s’écroule, elle ne sait plus quoi faire. Attendre patiemment que les forces de l’ordre lui ramènent son fils ou suivre son instinct et partir elle-même à sa recherche ?
(Amazon
)

Un polar/thriller de Jean-Christophe Grangé

51smt2tm5il

Amazon

Le père est le premier flic de France.
Le fils aîné bosse à la Crime. Le cadet règne sur les marchés financiers.
La petite soeur tapine dans les palaces. Chez les Morvan, la haine fait office de ciment familial. Pourtant, quand l Homme-Clou, le tueur mythique des années 70, ressurgit des limbes africaines, le clan doit se tenir les coudes.
Sur fond d intrigues financières, de trafics miniers, de magie yombé et de barbouzeries sinistres, les Morvan vont affronter un assassin hors norme, qui défie les lois du temps et de l espace. Ils vont surtout faire face à bien pire : leurs propres démons.
Les Atrides réglaient leurs comptes dans un bain de sang. Les Morvan enfouissent leurs morts sous les ors de la République.

Volume 2 : Congo Requiem

814nrkyqgxl

Amazon

On ne choisit pas sa famille mais le diable a choisi son clan.

Alors que Grégoire et Erwan traquent la vérité,jusqu’à Lontano, au coeur des ténèbres africaines, Loïc et Gaëlle affrontent un nouveau tueur à Florence et à Paris.

Sans le savoir, ils ont tous rendez-vous avec le même ennemi.L’ Homme-Clou.

Chez les Morvan, tous les chemins mènent en enfer.

Disponible en livre numérique (Bdp Ardèche)

A vos agendas

Samedi 8 octobre  de 9h30 à 14h

« De l’assiette à la planète »

En partenariat avec l’Association ACL de St Paul-le -Jeune

On cuisine et on mange !

Vous trouverez en pièce jointe l’affiche de présentation.

Les inscriptions ont lieu au Centre Social jusqu’au 04/10/16 : revivrefamilles@free.fr

Lire la suite